L’étranger russe au prisme de l’Université : la langue russe dans l’enseignement supérieur en France, du lendemain de la Seconde Guerre mondiale à la fin des années 1970 - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Encyclo. Revue de l'école doctorale Sciences des Sociétés ED 624 Year : 2019

The teaching of Russian language in French universities, from the end of the Second World War to the end of the 1970s: a making of Russianness

L’étranger russe au prisme de l’Université : la langue russe dans l’enseignement supérieur en France, du lendemain de la Seconde Guerre mondiale à la fin des années 1970

Sandra Dominique

Abstract

This article deals with the polarity of representations of foreign Russia and USSR in French universities during three decades following the end of the Second World War. This time was known in France as the peak of Russian studies, in term of numbers of students and teachers. However, just after the Second World War, teachers were either Russian immigrants who had fled the Revolution, or French who had learnt Russian far from the USSR. These teachers looked more towards the Russian empire as the cultural realm of Russian language, than towards the USSR. When contacts were established between the two countries after Stalin’s death in 1953, two pretenders coexisted for this role of cultural realm of Russian language: the fallen empire and the USSR.
Quelles visions de l’étranger russophone sont transmises dans l’Université française pendant les trois décennies suivant la Seconde Guerre mondiale et la victoire soviétique ? Le russe, langue d’enjeux politiques dans la Guerre froide, connaît une expansion dans l’enseignement français après 1945. Créé du temps de l’empire des tsars, et concomitant d’un certain engouement du public français autour du roman russe du XIXe siècle, il véhiculait l’image de la Russie impériale. Que reste-t-il de cette image dans le contexte bien différent de l’après Seconde Guerre mondiale, où c’est l’URSS, d’idéologie communiste, qui affirme sa puissance et justifie l’effort consacré par le gouvernement français au développement de l’enseignement de la langue russe ? Avec la mise en place d’échanges officiels avec l’URSS, coexistent dans l’enseignement français deux images concurrentes de la Russie, divisées par la Révolution bolchevique.
Fichier principal
Vignette du fichier
9_Dominique_numéro_10.pdf (494.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02469987 , version 1 (06-02-2020)
hal-02469987 , version 2 (08-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02469987 , version 2

Cite

Sandra Dominique. L’étranger russe au prisme de l’Université : la langue russe dans l’enseignement supérieur en France, du lendemain de la Seconde Guerre mondiale à la fin des années 1970. Encyclo. Revue de l'école doctorale Sciences des Sociétés ED 624, 2019, Maternités, paternités : représentations, pratiques, nouvelles perspectives, 10, pp.135-150. ⟨hal-02469987v2⟩
101 View
310 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More