« Cocteau : style simple et modernité dans les années 1920 » (p. 71-86) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Roman 20-50 : Revue d'étude du roman du XXe siècle Year : 2016

« Cocteau : style simple et modernité dans les années 1920 » (p. 71-86)

(1)
1

Abstract

A priori, the concept of stylistic simplicity does not seem to fit in the notion of innovation. It rather touches upon a timeless classicism. However, there are two major trends in the history of French prose : simplicity and complexity. Both combine innovative and conservative forms. During the twenties, Cocteau’s novels are the perfect example of a modern simple style. He is an important part of the French literary imagination, as reflected by the Nouvelle Revue Française. The study of Cocteau’s critical reception in this famous review is a good mirror of his statut and his role in the literary field. In every genre, his style is vaunted for its blueprint wich combines natural and vividness. His aesthetic manifestos are regularly quoted. His two first novels, Le Grand Écart and Thomas l'imposteur, are published in 1923. We can recognize in those novels Cocteau’s taste for a fantasy very prolific in poetry during the twenty first years of the xxth century. They are both appreciated by the critics. But the third one, Les Enfants terribles, achieves critical acclaim in 1929. There is more fluidity accros the sentences and the natural is based on the rythms of oral prosody.
A priori, la notion de simplicité stylistique semble peu compatible avec l’idée d’innovation. Elle évoque plutôt un classicisme qui transcenderait les époques. Pourtant, si l’histoire de la prose française tend à manifester deux grandes tendances opposées (style simple/style complexe), chacune d’elles renvoie aussi bien à des formes novatrices qu’à des écritures plus conservatrices. Dans les années vingt, les œuvres en prose de Cocteau offre l’exemple parfait d’un style simple emblématique de la modernité. Ce dernier occupe une place de choix dans l’imaginaire littéraire, tel qu’il se dessine au fil des numéros de La Nouvelle Revue Française. L’étude de la réception critique de Cocteau dans cette revue phare de l’entre-deux-guerres reflète son statut et son rôle dans le champ littéraire français. Assimilé à un dépouillement qui allie vivacité et naturel, son style est loué, dans tous les domaines et tous les genres, de la même façon que ses manifestes esthétiques sont régulièrement cités. Le Grand Écart (1923), Thomas l'imposteur (1923), publiés la même année, gardent fortement la trace des affinités du poète Cocteau avec toute une veine fantaisiste, très féconde dans les années dix et vingt. Si ses deux premiers romans lui valent la reconnaissance de ses pairs, celui de 1929, Les Enfants terribles, est considéré comme un chef-d’œuvre. Une plus grande fluidité y caractérise une écriture dont le naturel se fonde sur les rythmes de la langue parlée.
Not file

Dates and versions

hal-03740872 , version 1 (30-07-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03740872 , version 1

Cite

Stéphanie Smadja. « Cocteau : style simple et modernité dans les années 1920 » (p. 71-86). Roman 20-50 : Revue d'étude du roman du XXe siècle, 2016, 61. ⟨hal-03740872⟩
8 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More