Borrowing and codeswitching in a French-language Moroccan newspaper, PhD in Linguistics, Université Paris Diderot Paris 7, 2014. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2014

Borrowing and codeswitching in a French-language Moroccan newspaper, PhD in Linguistics, Université Paris Diderot Paris 7, 2014.

Emprunts et alternance codique dans la presse marocaine d'expression française, Thèse de doctorat en Sciences du langage, Université Paris Diderot-Paris 7, 2014.

(1)
1

Abstract

The present research work is set in the context of language contact in a multilingual environment. Our basic assumption was that the French language in Morocco is influenced by English, as it is in France, but it was also assumed that the French language in Morocco is influenced by local languages. This research aims to demonstrate and illustrate the linguistic interactions in a complex sociolinguistic context, along with the general tendency to borrow lexical material from English. Corpus linguistic, sociolinguistic and borrowing studies methods were drawn on to form an appropriate methodological framework to achieve this objective. The study is based on a large corpus composed of all the articles from one year of a French-language Moroccan newspaper. Borrowings and codeswitching were focused on as traces of linguistic influences in this corpus. The analysis of the corpus shows the quantitative impact of English, standard Arabic and Moroccan Arabic on French as used in Morocco, highlighting the way journalists borrow words and switch between these languages. This analysis was then used to draw up a typology to study the integration of borrowings and codeswitching on the grammatical and discourse level. The question of the reasons for using borrowings and codeswitching was also addressed. It is shown that communicative strategies can be achieved by making specific language choices, especially when the journalist uses French-Moroccan Arabic codeswitching. The corpus data confirm the findings of research on bilingualism, about language mixing related to a bilingual situation. More precisely, it is observed that the journalists use “local” words and expressions, through arabisms and codeswitching with Arabic, while the high number of anglicisms indicates the presence of “international” items.
Cette thèse s'inscrit dans la recherche sur les effets du contact des langues en contexte plurilingue. Nous sommes partie de l'hypothèse selon laquelle la langue française utilisée au Maroc est sujette à l'influence de l'anglais, à l'instar du français de France. Nous avons également supposé que la langue française pratiquée dans le contexte sociolinguistique marocain subit l'influence des langues locales. Notre recherche vise à démontrer et illustrer les interactions linguistiques qui caractérisent une situation sociolinguistique complexe, ainsi que la tendance générale d’emprunt à la langue anglaise. Nous avons associé les méthodes de la linguistique de corpus, de la sociolinguistique ainsi que celle de l’étude des emprunts pour former un cadre méthodologique approprié à cette recherche. En nous fondant sur un corpus d’une année d’un quotidien d'expression française, nous avons mis en évidence que les influences se manifestent sous la forme d'emprunts et d'alternance codique. L’examen du corpus révèle les parts détenues par l’anglais, l’arabe standard et l’arabe dialectal marocain dans le français d'usage au Maroc. Nous y analysons la façon dont les journalistes empruntent et alternent avec les langues citées. Les résultats tirés du corpus nous ont permis de dresser une typologie et une analyse de l’intégration morphosyntaxique et discursive des emprunts et des manifestations d’alternance codique en français. Est traitée, par ailleurs, la question des motivations du recours aux procédés d'emprunts et d'alternance codique : nous démontrons que les choix de langue constituent souvent des stratégies communicatives, notamment lors de l’alternance français-arabe marocain. Les résultats confirment ce que les chercheurs sur le bilinguisme ont constaté, concernant le mélange des langues induit par l’état de bilinguisme. Nous observons que les journalistes font figurer à la fois le « local », par l’emploi d’arabismes et l’alternance codique avec l’arabe, et « l’international », à travers les nombreux anglicismes qu’ils utilisent.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse_Boutmgharine_Najet.pdf (3.35 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-01107413 , version 1 (20-01-2015)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01107413 , version 1

Cite

Najet Boutmgharine. Emprunts et alternance codique dans la presse marocaine d'expression française, Thèse de doctorat en Sciences du langage, Université Paris Diderot-Paris 7, 2014.. Linguistique. Université Paris Diderot Paris 7, 2014. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-01107413⟩
1362 View
7187 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More