« Le monologue intérieur et la prose française dans les années 1920 » (p. 97-108) - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2020

« Le monologue intérieur et la prose française dans les années 1920 » (p. 97-108)

Abstract

La littérature française se caractérise par un fonctionnement institutionnel séculaire. Une fois la prose devenue une catégorie esthétique à part entière, pendant la deuxième moitié du xixe siècle, la question nationale apparaît assez rapidement à travers l’imaginaire de la prose française. Ainsi, dans les années 1920, une belle prose est-elle presque nécessairement une prose française. L’ouverture au langage parlé contribue partiellement à remettre en cause cet ancrage institutionnel, sur fonds de redéfinition de la langue et de l’étude de la langue française. Le monologue intérieur apparaît pour la première fois en 1887 (Dujardin, Les Lauriers sont coupés) mais c’est essentiellement dans les années 1920, par l’intermédiaire de Joyce, que la forme se diffuse et suscite un véritable engouement. Radicalement nouvelle et en rupture avec les conventions romanesques, le monologue intérieur français cristallise toutes les innovations de l’époque (notamment celles qui vont dans le sens de la discontinuité syntaxique et de la fragmentation). Nous pourrions nous attendre à ce que cette forme échappe totalement au lien entre littérature, culture et identité nationales. Pourtant, cet enjeu ressurgit en filigrane, notamment à travers les querelles de généalogie pour circonscrire l’origine du monologue intérieur. Le débat qui oppose Gide et Lalou d’un côté, Larbaud et Dujardin de l’autre peut être relu sous un éclairage différent, à partir de la question de la prose française.
Not file

Dates and versions

hal-03741252 , version 1 (01-08-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03741252 , version 1

Cite

Stéphanie Smadja. « Le monologue intérieur et la prose française dans les années 1920 » (p. 97-108). Du style des idées (II) : les écrivains, la langue française et l’idée de nation (1870-1940), Bertrand Stéphanie, Wittmann Jean-Michel, 2019, Metz, France. ⟨hal-03741252⟩
10 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More