J. Lacan, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse, Le séminaire, Livre XI, p.94, 1963.

N. Voir, M. Foucault, N. Paris, L. Gallimard, and . Seuil, Hautes Études, 1973.

M. Foucault-;-dans-dits, . Iv, and G. Paris, Un « psy » est-il un savant, un scientifique ou un préfet de police, un procureur ? Quelles sont les lignes de partage et les catégories qu'il dessine par et dans sa pratique ? Pour un analyste freudien, il s'agit d'analyser le champ discursif et le dispositif pratique qui sous-tendent les usages de la norme. Il s'agit d'analyser la normalisation des discours qui ouvre sur la normalisation des conduites? La position de l'analyste est celle d'un équilibriste : pris dans la subjectivité de son époque et tout à la fois au travail pour en analyser les points aveugles ; passeur d'une parole singulière et tout à la fois au travail pour s'inventer une position à la marge des discours courants, loin des visions du monde fantasmées -tel serait l'enseignement freudien. Peutêtre que l'homoparentalité a fait vaciller l'équilibre de certains et révélé quelques points aveugles. « Ce qui pose problème, écrit Guy Hocquenghem, n'est pas le désir homosexuel, c'est la peur de l'homosexualité ; il faut expliquer pourquoi le mot seul déclenche les fuites et les haines, Les mailles du pouvoir, p.193, 1981.

J. Lacan, P. Télévision, and L. Seuil, , p.25, 1974.

G. Hocquenghem, Le désir homosexuel, p.23, 1972.