Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Inaction publique et immobilisme privé : quand le renouvellement urbain échoue à Philadelphie

Résumé : L'attention portée aux villes de tradition industrielle aux États-Unis concerne avant tout les initiatives de renouvellement urbain. Or une large part des anciens quartiers industriels demeure en marge de cette dynamique et semble plutôt marquée par un délabrement durable. À partir de l'exemple de Kensington à Philadelphie, nous avons cherché à savoir si cette persistance du délaissement témoignait du désintérêt des principaux acteurs en présence ou, au contraire, révélait les stratégies de contrôle de l'espace mises en place par le secteur privé. Au terme de notre travail, il est apparu que la léthargie de ce quartier-visible à travers le grand nombre de propriétés vacantes-découle à la fois de l'immobilisme calculé de certains acteurs privés et de l'impuissance des services municipaux. D'une part, la rétention foncière et la spéculation immobilière de nombreux propriétaires contribuent à entretenir une situation figée qui exclut toute rénovation. D'autre part, la municipalité est paralysée par un budget insuffisant et un manque d'organisation hérité de longue date, de sorte qu'elle ne parvient pas à limiter l'ampleur de la vacance. En définitive, l'abandon apparent de tels espaces résulte en réalité d'intérêts locaux contradictoires tant sur le plan politique que sur le plan économique. Abstract US cities with an industrial past have mostly been studied through the scope of urban renewal initiatives. Yet, many former industrial neighborhoods do not participate in this dynamic and are increasingly affected by urban blight. Based on the case study of Kensington in Philadelphia (Pennsylvania), this paper aims at understanding the mechanisms accounting for this persistent abandonment. Far from revealing the indifference of the stakeholders in this neighborhood, this inertia indicates in fact that they developed strategies to control the area, therefore hindering any development. Indeed, the slump in this neighborhood-made visible through the large amount of vacant properties-results from the deliberate immobilism of private stakeholders as well as the powerlesslessness of municipal services. The former benefit from the legal framework whose protection enables them to retain properties and to speculate on land values while the action of the latter is hampered by a long-standing disarray and an insufficient budget. To conclude, as abandoned as they may seem, former industrial neighborhoods such as Kensington are in fact at the heart of the prevailing political and economic stakes for several players in the area. Mots-clés Propriété, délabrement urbain, abandon, spéculation, quartier industriel, politique publique, gouvernance urbaine
Keywords : PARIS team
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [48 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-paris.archives-ouvertes.fr/hal-02408029
Contributor : Florence Nussbaum <>
Submitted on : Thursday, December 12, 2019 - 5:24:20 PM
Last modification on : Sunday, October 25, 2020 - 7:06:22 AM
Long-term archiving on: : Friday, March 13, 2020 - 11:18:05 PM

File

Annales_706-603.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Citation

Florence Nussbaum. Inaction publique et immobilisme privé : quand le renouvellement urbain échoue à Philadelphie. Annales de géographie, Armand Colin, 2015, 706 (6), pp.603-626. ⟨10.3917/ag.706.0603⟩. ⟨hal-02408029⟩

Share

Metrics

Record views

215

Files downloads

624